Conseils Cheveux, Recettes DIY

L’huile de Carapate : rituel de beauté capillaire afro

J'ai des souvenirs émus de moment de complicité avec ma grand-mère maternelle en Guadeloupe dans les Grands Fonds du Moule m'initiant à la fabrication traditionnelle et à la main de cet élixir noir : l'huile Karapate.
Copyright Noireônaturel. Fétia la créatrice de Noireônaturel dans un champ de Carapatier en Guadeloupe (Grande Terre)

Les cheveux afro ou texturés sont souvent secs à cause de leur structure en ellipse (le sébum a du mal à parcourir le cheveu de la racine aux pointes pour le lubrifier) qui le rend non brillant, cassant, et fragile. Ce type de cheveux nécessite en conséquence un entretien particulier. D’autant plus pour celles et ceux qui ont recours aux défrisages ou autres produits chimiques qui agressent le cuir chevelu. On passera sur les détails des joies matinales du démêlage de cheveux crépus…

 

Pour y remédier sans se ruiner en coûteuses séances de coiffure ni en produits estampillés « miracle », rien ne vaut l’huile de Carapate ou Karapate, que l’on retrouve surtout en Guadeloupe mais également dans toute la zone Caraïbes. Sa fabrication et son utilisation en font un rituel de beauté capillaire idéal pour les cheveux afros, frisés et crépus.

 

Carapatier de Guadeloupe _ Copyright Noireônaturel

 

Carapatier de Guadeloupe _ Copyright Noireônaturel

 

Qu’est-ce que l’huile de carapate véritable ?

 

Introduite par les premiers habitants des Antilles, les indiens Caraïbes, l’huile de Carapate également appelée huile de ricin noire, ou Black Castor oil en anglais, possède aussi des vertus anti-inflammatoires. Les Caraïbes s’en servaient pour se protéger contre les piqûres d’insectes et les démangeaisons diverses. Ils la mélangeaient souvent au roucou, un pigment rouge, et s’enduisaient de ce mélange pour dessiner leurs peintures de guerre.

 

Elle était également ingérée comme « purge » intestinale ou comme expectorant en l’appliquant sur la poitrine en cas de toux grasse. Aujourd’hui l’intérêt de cette huile s’est principalement réduit à ses propriétés cosmétiques.

 

Une huile capillaire naturelle issue des traditions de beauté antillaise

J’ai des souvenirs émus de moment de complicité avec ma grand-mère maternelle en Guadeloupe dans les Grands Fonds du Moule m’initiant à la fabrication traditionnelle et à la main de cet élixir noir : l’huile Karapate.

Je me souviens de la grande bassine de zinc, du feu de bois et de la grande cuillère en bois qui nous permettait de touiller et de cette odeur chatoyante de noix grillées à l’obtention du St Graal : une huile épaisse, visqueuse et à la couleur brune teinté de nuances de rouge ou d’orange. C’est l’odeur de l’enfance sur mon île chérie ! »

Souvenir personnel de Fétia la Créatrice de Noireônaturel

Processus de fabrication artisanal et ancestral

 

Graines de Carapate (huile de ricin noire)

Graine de Carapate de Guadeloupe

 

Transmis par nos ainés, la fabrication artisanale de l’huile de Carapate a pour première étape la cueillette des fruits et leur séchage. La seconde consiste à récupérer les graines pour les mettre à griller (d’où sa couleur et son odeur caractéristique) avant de les concasser. Les graines concassées sont ensuite cuites dans une marmite d’eau.

 

Cuisson durant laquelle, au fur et à mesure de la montée en température, nous allons voir apparaitre une huile en surface.


Cette huile est récupérée et mise à chauffer pendant deux heures : c’est ainsi que l’on obtient l’huile de Carapate. Produit naturel, bon marché, et accessible, l’huile de Karapate hydrate et assouplit remarquablement les cheveux. Une application quotidienne, pour les cas les plus graves, ou une par semaine pour « l’entretien », permet d’éliminer rapidement les problèmes de pointes sèches.

 

Finis aussi les cheveux cassants restés dans le peigne ou encore éparpillés sur le sol. En consolidant la fibre capillaire, l’huile de carapate permet aux cheveux de rester là où ils devraient être, c’est-à-dire sur le crâne.

 

Quelques utilisations et recettes de soins capillaires

 

L’huile de carapate est idéale pour prendre soin des cheveux malmenés, secs, cassants et l’allié des cheveux texturés et particulièrement du cheveu afro crépu.

 

Recette de bain d’huile à la Carapate :

 

Parfaite en bain d’huile que vous appliquerez après votre shampooing sur cheveux humides. Il suffit de l’appliquer par sections sur vos cheveux et d’insister sur les pointes. Laissez poser plusieurs heures. Rincez l’excédent uniquement si vos cheveux n’ont pas tout absorbés.

 

Recette de lotion coiffante pour enfants à la Carapate :

 

Recette traditionnelle perpétrée de mères en filles : mettre dans un vaporisateur 2 à 3 cuillères à café d’huile de carapate, de l’eau minérale, et un bouchon de rhum. Mélanger et utiliser de suite. Cette préparation permet d’assouplir le cheveu et le démêler en un seul geste sans pleurs !

 

👉 Plus de recettes ici

 

Où s’en procurer ?

 

Si le « Msindzanu » reste très difficile à se procurer en dehors des Comores ou de Mayotte, l’huile de Karapate et le Monoï sont accessibles un peu partout, tant dans les magasins spécialisés qu’en grande surface. Des sites Internet offrent également d’en commander facilement, et déclinent souvent les produits sous diverses variantes. Les vacances sont donc l’occasion rêvée de les essayer…


Attention aux marques peu scrupuleuses qui vous vendent de l’huile de ricin classique (blanche) en y ajoutant un colorant afin de l’estampiller « Carapate » !

 

Cet article vous a été utile ? Enregistrez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard : 

 

      

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *