Skip to main content

Peau Noire, le livre De Fitoussi

Si la peau noire souffre de plusieurs maux, elle est également victime de beaucoup de préjugés. Face à toutes les questions que l’on se pose sur son entretien quotidien, le Dr Camille Fitoussi, forte d’une carrière hospitalière et libérale de plus de vingt-cinq ans, et spécialisée dans la questions des peaux noires, nous aide à y voir plus clair. Elle écrit en 2003, en collaboration avec le Dr Sulimovic, « Dermatologie sur peau noire en France métropolitaine « (éditions Flammarion), un ouvrage destiné aux dermatologues. En 2007, elle revient avec un nouveau livre, « Peau noire, cosmétologie et dermatologie  » (éditions Josette Lyon), un guide pratique destiné à tous, dans lequel elle aborde tous les problèmes spécifiques à la peau noire, et y prodigue moults conseils. C’est avec un grand professionnalisme, et une grande gentillesse, qu’elle répond à nos questions.

– Quelles sont les principales spécificités des peaux noires ?

– Il faut tout d’abord savoir que la peau noire n’est pas faite pour vivre en France! Elle est faite pour vivre dans un climat chaud et humide. En France, elle est particulièrement deshydratée. Sa mauvaise adaptation au climat européen lui cause beaucoup de problèmes dermatologiques, qui ne se traduisent pas comme sur la peau blanche. Sur la peau noire, chaque problème se transforme en tâche.

– Quelles sont les méthodes pour unifier son teint ?

– Le terme « unifier le teint » n’est qu’un mythe commercial. Il n’existe pas de crème miracle qui change la couleur, du moins sans graves conséquences. Les tâches sont dues à un phénomène profond, qu’il faut traiter de l’intérieur. Ce n’est pas en mettant un produit sur la peau que le problème se réglera! On peut masquer les tâches avec du fond de teint ou de la poudre, mais pour qu’elles disparaissent durablement, il faut traiter la cause. Elles sont souvent dues à une maladie de la peau comme l’acné ou l’eczéma. Dans ce cas, seul un dermatologue vous aidera à soigner cela, avec un traitement adapté.

 
– Lorsque l’on a la peau noire, quel type de produits doit-on utiliser pour soigner et protéger sa peau au quotidien ?

– A part pour les cheveux et le maquillage, on peut utiliser n’importe quel produit, à partir du moment où il est adapté à son type de peau (sèche, grasse, mixte…). Les « produits pour peau noire », ça ne veut rien dire! C’est surtout un concept commercial en réponse à une forte demande. Il ne faut pas toujours se fier à ce qui est dit par rapport au produit. Les gammes « grand public » sont parfaitement adaptées. Il faut simplement veiller à utiliser des produits doux non irritants, non détergents et bannir le savon. Si on utilise du lait démaquillant, il faut toujours le rincer car les produits de toilette ne sont pas faits pour rester sur la peau. Je conseillerai ensuite de ne pas utiliser les mêmes produits pour le visage et le corps. En effet, la peau du corps étant très sèche, on choisira des produits graissants. Pour le visage, il faut plutôt des produits hydratants mais non gras, car cela risquerait de boucher les pores et par conséquent, de donner des boutons. Veillez cependant à ce qu’ils soient hypo-allergéniques. Pour finir, contrairement à ce que l’on entend souvent, le gommage est inutile, voire dangereux. Les cellules mortes sont là car elles ont un rôle à tenir. Elles retiennent l’eau à la surface de la peau, ce qui lui permet de rester hydratée. Les gommer est une grosse erreur!

– Et pour les cheveux ?

– Là, c’est un autre problème. Les noirs ont des cheveux crépus d’une fragilité extrême. Ils souffrent d’une grande sécheresse. Ce phénomène est aggravé par le défrisage ou les tresses, souvent beaucoup trop serrées. Malheureusement, l’utilisation de produits défrisants est nécessaire si l’on veut lisser un cheveu crépu. Je recommanderai cependant de ne pas défriser un cheveu fragilisé, trop desséché ou cassant. En effet, en Europe, les cheveux des noirs poussent bien moins vite et ont tendance à casser à l’extrémité. Cela est dû aux conditions climatiques. De même, leur  chute est souvent liée à la carence en fer dont souffrent les femmes noires. Lorsque l’on observe une chute de cheveux importante; il faut donc augmenter son apport en fer.

– Existe t-il des différences entre les différentes peaux noires, selon la variation du taux de mélanine ?

– Bien sûr, mais cela est du domaine historique. Les Indiens, par exemple, ont des particularités tout à fait étonnantes! Bien qu’ils soient noirs, ils ont les cheveux long et raides. Leur peau est également plus foncée autour des yeux. Tout dépend des origines et du métissage, d’où vous êtes géographiquement.

« Peau noire, cosmétologie et dermatologie.
Guide pratique pour toute la famille », Dr Camille Fitoussi (éditions Josette Lyon).

Srce Fashion Color

Laisser un commentaire