Skip to main content

Non au dérivés pétrochimiques !!!

En effet hydrater ne signifie pas graisser à outrance et avec n’importe quoi. Sachez que la plupart des éléments trop gras empêchent le cuir chevelu de respirer, ce qui peut créer une réaction en chaîne dans laquelle apparaissent pellicules, irritations et parfois même une asphyxie des racines. Les graisses animales ou minérales sont donc à bannir et plus particulièrement :

• Les vaselines : elles alourdissent les cheveux, sans les nourrir, surgraissent et empêchent le cuir chevelu de respirer.
• La lanoline : dérivée du cholestérol, elle provoque les irritations, ainsi que la sécrétion de l’hormone (DHT) responsable des chutes de cheveux d’origine hormonale.
• La glycérine : Elle a comme particularité d’absorber pour son propre fonctionnement l’humidité et retient celle qui est nécessaire aux cheveux.

Il est donc important de vérifier qu’aucun de ces éléments n’est présent dans les soins que vous utilisez.
Il s’agit ni plus ni moins de restaurer «l’écologie» du cheveu, écologie dont l’équilibre a été singulièrement modifié par le défrisage. En d’autres termes, il faut reconstruire les défenses que les cheveux n’ont plus en leur apportant des protéines et en les hydratant.

Laisser un commentaire