Skip to main content

Cosmétiques bio : le bonheur est-il dans le pot ? bis

  © fotoliaAvez-vous vu le reportage et qu’en avez vous pensé ?

Pour celles d’entres-vous qui ne l’ont pas vu, un petit résumé s’impose !!!

Il a été démontré que bien que les cosmétiques bios ne représentent que 3% du marché des cosmétiques, on pouvait observer une augmentation de 35 à 40 % chaque année et ce depuis plus de 4 ans.

Ces chiffres s’expliquent par la prise de conscience des consommateurs sur le danger que peuvent représenter les substances chimiques présentes dans les cosmétiques conventionnels du type ‘paraben’ et de la naissance d’une éco-attitude.

Le reportage a également mis le doigt sur l’abscence d’harmonisation* entre les differents labels qui donne l’accréditation BIO et expliquait également que la dénomination bio n’était pas  un sésame et que les consommateurs devaient rester vigilant notamment quant à la proportion d’ingrédients bio se trouvant dans la composition des cosmétiques. Certains organismes demande un minimum de 10%, mais certaines marques vont plus loin.

Conclusion : Les consommateurs doivent rester vigilants notamment en lisant les étiquettes**  mais une chose est certaine, les consommatrices qui y ont pris goût ne reviennent pas en arrière et prônent les cosmétiques bio comme faisant partie d’une nouvelle façon de vivre et de consommer. En effet, les cosmétiques bio ne font et ne promettent pas de miracles (ou alors méfiez-vous) mais ils sont la garantie d’une quasi abscence des substances chimiques les plus toxiques recensés par les autorités compétentes en la matière.

De plus avec les progrés des laboratoires, leur utilisation et leurs performances n’ont rien à envier aux plus grandes marques, et le fait de se dire que ça fait du bien à la planète, ou du moins que ça ne lui fait pas de mal; ça ça fait du bien, non ??

Karambole.

(*l’Union européénne a demandé à ces différents labels de travailler sur une harmonisation de leurs critères d’accréditation)

**(les ingrédients présents apparaissent par ordre décroissant en fonction de leur proportion sur l’ensemble des composants, plus il apparaît tôt dans la liste, et plus votre cosmétique en contient)

Extrait du blog, article du 06-03-09

Laisser un commentaire